Au début de cette année j'ai acheté un Mac Pro 5.1. de 2012, Donc un ordinateur d’occasion, agé de 12 ans : une idée saugrenue à l’heure de l’obsolescence programmée, particulièrement visible dans le secteur informatique ?

Cette machine est pourtant assez fantastique. D'abord avec un prix très abordable. Elle ne m'a coûté que 350 € . Et en investissant 747 € supplémentaires, je l’ai transformée en une véritable bête informatique, avec des performances incroyables.

Explorons les transformations effectuées :
Les deux processeurs Intel Xeon d’origine, à 2,40 GHz ont été upgradés au maximum, soit 2 × 3,46 GHz. Actuellement dans les travaux les plus intensifs la charge processeur n’a pas dépassé 15 %.

La RAM, conséquente au départ (64 Go) est maintenant passée à 96  Go, ce qui permet un fonctionnement triple chanel, le plus rapide possible. Là encore, il reste beaucoup de marge, puisque le record de RAM utilisé avoisine les 20 Go ce qui laisse une marge conséquente.

La carte graphique d'origine a été remplacée par une carte d'occasion plus économe en énergie, une ATI RX 460. Deux cartes PCIe ont été ajoutées pour accueillir 2 disques durs de type SSD au format NVMe.
Les disques durs d'origine tournants ont tous été extraits et sont utilisés en disques de sauvegarde et d’archivage, pour une capacité totale de 8 To.

En plus des deux disques SSD au format NVMe, cet ordinateur possède une capacité de stockage supplémentaire, par disques durs SSD, de 4 To.  Cela porte le stockage au total installé dans la machine à 6 To. Les données se  trouvent sur le premier des trois SSD. Le second est dédié au montage vidéo. Le troisième contient les copies des principaux systèmes d’exploitation installés sur les SSD rapides, les NVMe. Redondance égale sécurite. Voilà pour la partie matérielle.

Du côté logiciel, cet ordinateur est actuellement capable de fonctionner avec quatre systèmes d'exploitation MacOs et cinq systèmes d'exploitation Linux, tous différents et complémentaires.  Grace à Open Core, il dépasse l’obsolescence programmée de la limitation des systèmes d’exploitation MacOS imposée par Apple, en acceptant de fonctionner avec des OS supérieurs à Mojave (10.14), le dernier (théoriquement) prévu pour cette machine. Les systèmes Linux n’ont aucune limitation et les mises à jour fonctionneront tant que les OS Linux seront prévus pour fonctionner avec des processeurs Intel.

Je fais l'impasse sur le détail de ces différents systèmes d'exploitation et les logithèques correspondantes qui restent confidentiels…. En tous cas, la durée de vie de cet ordinateur devrait atteindre 25 ans, avec une utilisation d’entreprise en station de travail polyvalente et une fin de vie prévue en tant que serveur internet.

La conclusion de cette expérience c'est que pour un peu plus de 1 000 €, avec de l'information, un peu de patience et de persévérance, on obtient un système informatique aux capacités largement supérieures à ce qu'on pourrait avoir pour un budget équivalent, en achetant une machine neuve, même sans pomme sur le capot. Pour les passionnés du sujet, voici le score donné par GeekBench 5 :
https://browser.geekbench.com/v5/cpu/22483851

Le résultat est une acquisition de connaissances, une réduction de l'impact environnemental, et une productivité améliorée. Pour celles et ceux que cela intéresse, je partage ma référence en matière de mise à niveau de l'ordinateur mac Pro série 2006 - 2012:
https://blog.greggant.com/posts/2018/05/07/definitive-mac-pro-upgrade-guide.html
Greg Gant est un passionné qui partage avec humour ses découvertes en matière d’upgrade matériel et logiciel. Bonne lecture !

Upgrader dans une logique low tech apporte des bénéfices mutiples … ce que les responsables informatiques compétents ne manqueront pas de faire sous peu.

Détail des pièces et budget pour constituer le nouveau système informatique de Semis Sauvages :
https://semisauvages.net/blog/public/BUDGET_MAC_PRO.pdf